16.1 C
Compiègne
mardi, 9 août, 2022

Islamisme : de Trappes à Lunel, ces territoires que la République a abandonnés sans combattre

A lire

AORC
AORC
Association des Officiers de la Région de Compiègne
Atlantico.fr : Les menaces formulées à l’encontre d’un professeur de philosophie de Trappes sont elles une nouvelle preuve, 20 ans après, que le constat de Georges Bensoussan sur les territoires perdus de la République est juste ? Mais comment a-t-on perdu ces territoires ? a-t-on suffisamment lutté pour les défendre ?

Général Bertrand Cavallier : Le constat sur les territoires perdus de la République est totalement fondé. En la matière, le dernier rapport de la DGSI intitulé « Etat des lieux de la pénétration de l’islam fondamentaliste en France » est suffisamment clair et incontestable. Citons-en des extraits essentiels formulés dans son introduction : « L’islam fondamentalistepage1image1792416

atteint en France un seuil critique d’influence qui fait désormais peser un véritable danger sur la vie démocratique de la nation. Les réseaux islamistes ont investi un ensemble de champs et d’institutions leur permettant de fabriquer des individus dont la vision du monde est étrangère au lègue de l’héritage politico-culturel français…/…Le risque ultime que font peser les quatre mouvements islamistes les plus actifs – Frères Musulmans, salafistes, tabligh, turcs – est l’avènement d’une contre-société sur le territoire national. Ce risque se matérialise et s’intensifie alors que près de 53% de français de confession musulmane pratiquent un islam “conservateur” voire “autoritaire” qui confine à une forme de sécessionnisme politique et social pour 28% d’entre eux » .

Lire la suite …

spot_img

Derniers articles

spot_img

Plus d'articles sur ce sujet