27.9 C
Compiègne
dimanche, 7 août, 2022

Les leçons du bioterrorisme que la france a oubliées

A lire

AORC
AORC
Association des Officiers de la Région de Compiègne
Depuis les années 1990 et surtout 2000 , la France se préparait à une attaque bioterroriste, puis l’ effort s’ est relâché…
Armes biologiques

Les réponses à une attaque avec une arme biologique sont comparables à celles face à une pandémie naturelle. Ancien médecin militaire, spécialiste de microbiologie, Patrice Binder a été au cœur de ces questions très sensibles. Il a accepté de se confier à l’Opinion.Et si les épidémies comme celle du coronavirus devenaient une arme de guerre? C’est à la fois une angoisse largement partagée et la conviction, infondée, d’une partie de l’opinion que c’est déjà le cas. Ainsi, un récent sondage indique qu’à peine un Français sur deux (57%) considère que le coronavirus est « apparu de manière naturelle ». Une forte minorité pense qu’il a été « développé intentionnellement » (17%) ou « fabriqué accidentellement » (9%). Nourris par la fiction, les fantasmes sur les savants fous se portent bien et renvoient à la peur légitime des armes biologiques.

Lire la suite sur L’Opinion

spot_img

Derniers articles

spot_img

Plus d'articles sur ce sujet