27.9 C
Compiègne
dimanche, 7 août, 2022

Pour 2021, le chef d’état-major de l’armée de Terre demande à ses troupes de faire preuve de détermination

A lire

AORC
AORC
Association des Officiers de la Région de Compiègne

Zone militaire OPEX par Laurent Lagneau · 4 janvier 2021
L’an passé, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], le général Thierry Burkhard, avait placé ses voeux sous le sceau de la « combativité », demandant à ses troupes de conserver « cet enthousiasme et cette énergie qui permettent de se dépasser ». Et il a visiblement été exaucé.
« Tout ce qui a été réalisé [en 2020], à l’instruction, à l’entraînement comme en mission, n’a rien d’évident : c’est le résultat de la combativité de chacun », a en effet lancé le général Burkhard, à l’occasion de ses voeux pour 2021. Et de la combativité à la détermination, il n’y a qu’un pas qu’il n’a pas hésité à franchir.
« Il nous faudra autant de détermination pour 2021 », a affirmé le CEMAT. Et cela, pour au moins quatre raisons.
« Détermination pour être chacun à la hauteur de nos responsabilités comme chef, subordonné ou comme camarade. Consolidons sans cesse des relations humaines de confiance » car « elles sont le socle de notre cohésion et de notre efficacité opérationnelle », a fait valoir le général Burkhard.
Ce dernier a aussi demandé de la détermination pour « la transformation de l’armée de Terre autour [du programme] Scorpion », estimant qu’il « n’y a pas de temps à perdre pour nous approprier les [véhicules blindés] Griffon et les nouveaux équipements qui arrivent en régiment. »
Pour rappel, un premier groupement tactique interarmes doté de Griffon doit être projeté au Sahel d’ici la fin de cette année.
De la détermination, le CEMAT en veut aussi pour « élever le niveau de la préparation opérationnelle » car « nous devons nous entraîner plus et nous entraîner mieux pour répondre aux nouvelles menaces ».Enfin, le général Burkhard est revenu sur sujet qu’il a déjà abordé à plusieurs reprises lors de ses interventions passées : la simplification. « L’état d’esprit qui consiste à trouver la solution plutôt que d’expliquer pourquoi les choses ne devraient pas être faites devrait être un peu plus répandu. Beaucoup réglementent mais les armées à qui l’on demande de remplir ses missions en tout temps, en tous lieux, sont enfermées dans un excès de normes. Il faut être vigilant à ce que celles-ci ne nous étouffent pas », avait-il ainsi déclaré lors d’une audition parlementaire.
Aussi, cette simplication figure-t-elle en bonne place dans la vision stratégique que le CEMAT a dévoilée en juin dernier. Depuis, une « task force » dédiée, intégrée à l’inspection générale de l’armée de Terre, a été mise en place sous l’autorité du général Marc Ollier.
Pour le général Burkhard, il faudra donc la détermination de chacun pour « simplifier notre de mode de fonctionnement qu contraint notre quotidien » car il est « essentiel de retrouver du temps en allégeant certaines de procédures », a-t-il dit. « Cette simplification nécessitera un effort de tous, à tous les niveaux », a-t-il ajouté.

spot_img

Derniers articles

spot_img

Plus d'articles sur ce sujet