16.1 C
Compiègne
mardi, 9 août, 2022

Pour illustrer l’ampleur du réarmement naval dans le monde, l’amiral Vandier cite le cas de… l’Algérie

A lire

AORC
AORC
Association des Officiers de la Région de Compiègne

« Parere antequam prodesse » [« Obéir avant de commander »]. Telle était la devise de l’École navale jusqu’au 23 octobre… Celle-ci, adoptée après le putsch d’Alger [avril 1961], avait un caractère « inhibant », selon l’amiral Pierre Vandier, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM]. Et elle ne reflétait pas les défis auxquels les futurs officiers de marine seront confrontés. 

Aussi, à l’occasion de la présentation au drapeau de ses nouvelles promotions, l’École navale a officiellement adopté sa nouvelle devise : « Pour la France, par les mers, nous combattons ». Une formule qui fait écho à une allocution prononcée par le général de Gaulle quand celui-ci lui avait rendu visite en février 1965.

spot_img

Derniers articles

spot_img

Plus d'articles sur ce sujet